Le coup de coeur de la rentrée

September 26, 2018

URSS, 1922

Le ci-devant comte Rostov ayant mystérieusement survécu à la Révolution et à la guerre civile, et n’ayant pas rejoint les monocles, les épaulettes, et autres croix de St-André dans les fosses communes, est convoqué par la Tchéka, institution remarquable par son manque d’égards à l’encontre des ennemis de classe.

Là, l’impitoyable procureur Vichinsky lui signifie qu’un vague poème écrit en 1913 et sans complaisance pour le tsarisme lui sauve la vie.

Toutefois, l’ex-aristocrate se voit exilé de sa suite dorée de l’Hôtel Metropol, pour désormais y vivre dans les combles…

 

Comme il faut bien vivre et aussi confiant dans sa bonne étoile que dans les bonnes manières, Alexandre Rostov devient presque aussitôt premier serveur du Restaurant Boïarski haut-lieu de la gastronomie russe, ce qui lui confère un poste d’observation idéal de l’Histoire soviétique. C’est dans cet univers ouatiné et préservé des tumultes de la politique qu’il rencontre une petite fille qui initiera le brave Alexandre aux perquisitions clandestines du splendide établissement moscovite…

 

Roman d’une rare élégance et fable philosophique…à lire en tous lieux et en toutes saisons.

EP

 

 

Please reload

Featured Posts

Des petits vieux pas du tout tranquilles

May 13, 2015

1/3
Please reload

Recent Posts

May 13, 2015

February 13, 2015

Please reload

Archive
Please reload

© 2014 Diffulivre SA